Une histoire familiale et musicale : la famille Ghrenassia

Alors que la vie reprend peu à peu et que chacun espère la sortie durable de la crise sanitaire qui a ébranlé le monde, le festival des cultures juives a lancé une nouvelle édition du 15 au 28 juin 2021 sur le thème « Airs de famille ».

 C’est dans ce cadre que se tenait hier, 22 juin 2021, dans le cocon intimiste de l’auditorium de l’espace Rachi à Paris, une conférence titrée « Une image musicale et familiale : la famille Ghrenassia ».

Animée par Laurence Aziza, cette soirée a réuni sur scène autour d’Enrico Macias, sa fille Jocya, son fils Jean Claude, et sa petite fille Julia, sans oublier Kamel Labbaci, le fidèle et incontournable violoniste de l’artiste.

Dans ce cadre familial et chaleureux, ont été évoqué le souvenir de Cheikh Raymond, assassiné très exactement il y a 60 ans, le 22 juin 1961 à Constantine, mais aussi celui de Sylvain, le papa d’Enrico, de Suzon, sa maman, de Suzy son épouse adorée et mère de ses deux enfants.
Chacun est revenu sur ses liens avec l’Algérie, la musique arabo andalouse et cet héritage culturel judeo-arabe si riche.

C’est pour le bonheur de tous qu’Enrico, accompagné de son indispensable lampe d’Aladin et du violon de Kamel, a interprété « Aux talons de ses souliers », «Mejrouh » , « le violon de mon père » « le mendiant de l’amour » et « l’oriental ».

C’était une belle soirée pleine d’amour, de soleil et de souvenirs d’une famille unie et chaleureuse.

Merci au FSJU, à l’association MORIAL et à tous les organisateurs de ce festival et de cette soirée sans oublier la famille Ghrenassia pour ces moments de partage très touchants.

Share Button

1 Comment on “Une histoire familiale et musicale : la famille Ghrenassia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.