De Gaston Ghrenassia à Enrico Macias

Extrait de l’émission « 5 colonnes à la une » – ORTF 1962

Le papa du jeune Gaston voulait, avant tout, que son fils fasse des études pour devenir fonctionnaire. Mais la destinée du jeune homme était toute autre.
L’entourage dans lequel il grandissait, ses amis, les circonstances d’alors, tout le poussait sur la voie artistique. 

A seize ans, Sylvain, le papa, et « tonton Raymond » décident d’éditer le premier disque de Gaston et le choix est porté sur une chanson qu’il a composée sur sa guitare et dont les paroles ont été écrites par son ami Lucien HALIMI. Cette chanson, « Par ton premier baiser », l’avait déjà rendu célèbre à Constantine au cours d’un radio crochet qu’il avait brillamment remporté.

Entre la rigueur de l’enseignement de Raymond, ses escapades parmi les gitans, son premier voyage à Paris et la rencontre avec Mr Gilbert AOUIZERATE qui lui procura sa première guitare en France, Gaston ne pouvait qu’être musicien et artiste.


Après l’assassinat de Raymond et l’installation en France, il cherche vainement à exploiter son expérience d’instituteur en frappant à la porte de l’éducation nationale. Cette dernière ne lui proposera un poste qu’après que la célébrité l’ait propulsé au-delà des frontières de la métropole. Il tente aussi de vivre du malouf tout en décrochant des petits contrats dans des cabarets. Mais Mr Ahmed HACHELAF le dissuade de continuer sur cette voie, lui expliquant que dans le contexte de l’époque et la vogue du « Yéyé », il ne peut espérer faire carrière dans ce style. Se profile alors pour Gaston une période très difficile, jusqu’à ce qu’ Igor BARRERE l’appelle pour lui proposer de chanter dans une émission consacrée aux pieds noirs. « Cinq colonnes à la une » diffusée sur les ondes de l’ORTF le 5 octobre 1962 est le déclencheur de la notoriété du tout jeune Enrico Macias. »Adieu mon pays » qu’il a chanté lors de cette émission et qui venait d’être éditée chez Pathé Marconi, est devenu LE grand tube que l’on sait grâce à Vic TALAR qui prend la décision de la diffuser à grande échelle dans tous les juke-boxes des bars et cafés.

A partir de là, Gaston devient chanteur de variétés, travaille sur l’écriture de ses chansons et décroche ses premiers contrats sur scène. Sa vraie carrière décolle vraisemblablement le jour où il est contacté par Pascal René BLANC et Jacques DEMARNY qui viennent lui proposer une chanson « prémonitoire », « Enfants de tous pays ».
En 1963, date de sa sortie chez les disquaires, cette chanson devient vite un énorme succès et très rapidement, Gaston qui est devenu Enrico, est programmé à l’Olympia en première partie des « Compagnons de la chanson » pour son premier récital officiel en France.

La vedette vient de naître !!!!!!!

Extrait interview – L’idole du samedi – Canal Jimmy – 2001

Share Button