Enrico Macias a oferit un spectacol de neuitat la Sala Palatului

Celebrul cântăreţ francez de origine algeriană Enrico Macias a sărbătorit vineri 50 de ani de carieră printr-un concert special susţinut la Sala Palatului, oferind miilor de bucureşteni veniţi să-l vadă o seară de neuitat.

Enrico Macias şi-a început spectacolul alături de cei şapte instrumentişi ai săi cu piesa « Enfants de tous pays » primită cu ropote de aplauze de toţi cei prezenţi la spectacol.

« Mulţumesc! Bună seara! » a salutat artistul în limba română după prima piesă. « Sunt onorat să cânt în această seară la Bucureşti. Nu a trecut mult timp de când am cântat aici şi în această seară doresc să dedic acest spectacol tuturor femeilor din sală », a continuat artistul în limba franceză după care a început a două piesă din concert, « Paris tu m’as pris dans tes bras ».

Pentru următoarea melodie, « Oh guitare guitare » artistul a apelat şi la chitară. Printre versurile melodiei foarte apreciată de publicul prezent artistul a strecurat şi un vers dedicat românilor: « Ce ţară frumoasă este România! », primit cu ropote de aplauze de spectatori.

Suite d el’article en suivant le lien ci-dessous

http://www.agerpres.ro/media/index.php/cultura/item/110244-Enrico-Macias-a-oferit-un-spectacol-de-neuitat-la-Sala-Palatului.html

 

Traduction pour nos amis français

Enrico Macias a donné un spectacle inoubliable à la Salle du Palais

Le célèbre chanteur français d’origine algérienne, Enrico Macias,  a célébré 50 ans de carrière vendredi par un concert spécial à la Salle du Palais, offrant au public de Bucarest une soirée inoubliable.

Enrico Macias a commencé son spectacle, accompagné de sept de ses instrumentistes, avec « Enfants de tous-pays» et a déclenché les applaudissements de toutes les personnes présentes dans la salle.

L’artiste a ensuite salué en roumain : « Merci Bonne soiréet! » . «Je suis honoré de jouer ce soir à Bucarest. Je n’ai eu longtemps à attendre pour revenir dans cette ville depuis mon dernier passage et ce soir  je tiens à dédier ce spectacle à toutes les femmes dans le public », a poursuivi l’artiste en français, puis il a commencé la deuxième partie de concert, «Paris, tu m’as Pris tes bras ».

Pour la chanson suivante, « Oh la guitare guitare » l’ artiste s’accompagne de sa guitare. Moment très apprécié par le public Enrico Macias glisse dans sa chanson un verset consacré aux Roumains: «Quel beau pays est la Roumanie », et il déclenche une salve d’applaudissements de la part des spectateurs.

Le spectacle n’a pas manque de chansons comme « La femme de ami», «Aux talons de ses souliers », « Adieu Mon Pays », « Tu n’es pas seul au monde »,  « Juif Espagnol» ou «Mi Corason »
Parmi les chansons les plus réussies de l’artiste qui a reçu une salve d’applaudissements et comprenait la «Adieu Kerid » et « Zingarela ».

Après la chanson « Zingarela » un spectateur a offert à Enrico Macias une plaque de cookies . «Ils sont faits maison? » Enrico Macias enchanté a ri et applaudi.

Ont suivi « Les filles de mon pays », « Le violon de mon père », « Ya Rayah », « Le mendiant de l’amour  » puis Enrico a improvisé sur des airs orientaux, chantant en ladino, en hébreu, arabe, français. Il remercie le public et toute la Roumanie pour la réception qu’il lui a été faite.

Enrico Macias n’a pas oublié de présenter ses musiciens d’une manière très spéciale, avec leur lieu d’origine et la relation particulière qu’il entretient avec chacun d’eux.

Enrico Macias à peine fini son tour de chant, les fans ont envahi la scène et les premières rangées de sièges. Ils ont offert à l’artiste des dizaines de bouquets de fleurs et attendu pour des autographes.

Enrico Macias, de son vrai nom Gaston Ghrenassia, est né à Constantine, une ville de l’Algérie française, dans une famille juive. Il était un disciple de Raymond Leyris, maître de musique arabo-andalouse.

En 1961, suite aux conséquences de la guerre d’indépendance algérienne, Macias se retrouve  jeune émigré à Paris.

Son premier album « Adieu mon pays », en 1962, est bien accueilli par le public et la chanson « J’ai quitté mon pays » devient l’hymne des exilés à travers le monde. Ce premier album ouvre la voie à une carrière internationale à travers le monde entier.

Chanteur de la paix et de l’amitié entre les peuples, Enrico Macias est nommé en 1997 «Ambassadeur de la Paix » par Kofi Annan, ancien secrétaire-général. AGERPRES

Share Button

1 Comment on “Enrico Macias a oferit un spectacol de neuitat la Sala Palatului

  1. M.Enrico Macias est un artiste tellement apprécié dans le monde entier que je ne m’étonne pas de l’accueil chaleureux de son public roumain.J’aurais tellement aimé être là, mais la distance trop grande m’en empêche. J’espère qu’il reviendra au Canada afin que je puisse l’applaudir de nouveau.Merci Martine de nous offrir une si belle description de son concert à Bucarest. LONGUE VIE À NOTRE CHANEUR PRÉFÉRÉ!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.