Enrico Macias à Bucarest – Enrico Macias la Bucureşti

Enrico Macias à Bucarest
Commentaires | Écrit par Andrew Miroşu national / 05.01.2011 / 11h36 |

Le légendaire chanteur français  Enrico Macias a donné beaucoup de bonheur à son public samedi soir lors d’un concert au Palace Hall, qui a marqué le début du festival de musique française à Bucarest.
Bien qu’avec 30mn de retard, Enrico Macias est monté sur scène avec sept musiciens et a été accueilli par les applaudissements de 4000 spectateurs.
Il est arrivé à Bucarest pour promouvoir son nouvel album  » Voyage d’une mélodie”.
 Pour le public de Roumanie, Enrico Macias a présenté de nouvelles chansons de l’album, comme « Adio Kerida », « Me corason » Aleikhem Shalom « . Il a chanté ses plus grands succès  » Oh! Guitare, guitare » qui lui valut une célébrité depuis ses débuts  « La Femme de mon amie », « Adieu mon pays » ou « Le Mendiant De L’Amour ».
La chanson inscrite comme le succès de Bucarest, « Zingarella », lui a permis d’obtenir l’unanimité du public et de lui donner l’audace à quelques pas de danse.
Le spectacle, mélange de musique française et de chansons aux influences orientales, a duré environ 90 minutes, et le chanteur a quitté la scène sous les applaudissements nourris et l’ovation du public.
Enrico Macias, le français maghreben,  légende de la musique, est l’auteur de la chanson la plus représentative de la réconciliation israélo-arabe, « Le Grand Pardon » ainsi que de l’hymne réel de tous les exilés dans le monde « adieu mon pays ». Enrico Macias a été nommé « Ambassadeur de la Paix » par le Président de l’Organisation des Nations Unies. Son message favorise l’amour, la dévotion aux valeurs familiales, la tolérance et l’amour entre les personnes et les peuples de tous les pays.
Macias a été très bien accueilli tout au long de sa carrière sur les plus grandes scènes du monde aux États-Unis, Canada, Japon, Egypte, Israël et la Russie. Il a chanté avec les grands noms de la musique française, Dalida, Joe Dassin et Charles Aznavour. AGERPRES

(Merci à Varta pour la traduction)

Legendarul cântăreţ francez Enrico Macias i-a încântat, sâmbătă seară, pe spectatorii veniţi la Sala Palatului, într-un concert care a marcat debutul Festivalului Muzicii Franceze la Bucureşti.
Deşi a întârziat cu o jumătate de oră, Enrico Macias a urcat pe scenă alături de cei şapte instrumentişti ai săi şi a fost întâmpinat cu ropote de aplauze de cei aproximativ 4.000 de spectatori.
Sosit la Bucureşti să-şi promoveze noul său album ‘Voyage d’une melodie’ lansat anul trecut în Franţa, Enrico Macias a interpretat pentru publicul din România atât melodii de pe noua apariţie discografică, precum ‘Adio Kerida’, ‘Mi corason’, ‘Shalom aleikhem’, ‘Oh! Guitare, Guitare’, cât şi şlagăre care i-au adus faimă de-a lungul timpului – ‘La femme de mon amie’, ‘Le filles de mon pays’ sau ‘Le Mendiant de l’amour’.
Piesa care a consfinţit succesul de la Bucureşti a fost ‘Zingarella’, melodie care a ridicat publicul de pe scaune şi i-a îndemnat pe cei mai îndrăzneţi să schiţeze şi câţiva paşi de dans.
Spectacolul, care a avut pe lângă muzică franţuzească şi piese cu influenţe orientale, s-a întins pe parcursul a aproximativ 90 de minute, iar la final artistul a fost cu greu lăsat să părăsească scena, publicul răsplătindu-i performanţa cu minute în şir de aplauze şi ovaţii.
Enrico Macias, o legendă a muzicii franceze şi magrebiene, este autorul celui mai reprezentativ cântec al reconcilierii arabo-israeliene, ‘Le Grand Pardon’, şi al unui adevărat imn al exilaţilor de pretutindeni, intitulat ‘J’ai quitte mon pays’ (‘Mi-am părăsit patria’). Artistul este un important formator de opinie în Franţa şi în fostele ei colonii, fiind numit ‘Ambasador al păcii’ de preşedintele ONU. Mesajul lui cald promovează iubirea, ataşamentul pentru valorile familiei, toleranţa dintre oameni şi naţiuni şi dragostea de ţară.
Macias a fost foarte bine primit de-a lungul carierei pe cele mai mari scene ale lumii din Statele Unite, Canada, Japonia, Egipt, Israel şi Rusia. El a cântat alături de nume mari ale muzicii franceze, precum Dalida, Joe Dassin şi Charles Aznavour. AGERPRES

http://www.radio-resita.ro/enrico-macias-la-bucuresti

Share Button

2 Comments on “Enrico Macias à Bucarest – Enrico Macias la Bucureşti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.