Enrico Macias n’est pas seul au monde

Enrico Macias était hier soir en concert à Lyon pour la deuxième étape de sa toute nouvelle tournée 2011

Durant toute cette soirée sur la scène de la Bourse du travail, une mélodie coquine a murmuré à l’oreille d’Enrico les étapes d’un voyage festif tout autour de la terre, nous entrainant de Tunisie au nord de la France, pour repartir en Europe de l’est, revenir à Paris avant de redescendre en Andalousie et retraverser la méditerranée pour finir son périple en kabylie et à Alger.

Ce n’est pas moins de 7 chansons de son nouvel album (à paraitre le 7 mars) qu’Enrico nous a présenté lors de ce concert chantant tour à tour en arabe, en yiddish, en ladino, en hébreu, en kabyle.  Une belle performance de notre chanteur mais aussi de ses musiciens. Ils étaient tous là les fidèles musiciens :
Thierry Roques qui nous fait la surprise de relever le flambeau de Pino lattucca en assurant les accompagnements au clavier en alternance avec son inséparable accordéon,
Kamel labacci qui sait toujours avec autant de talent habiller les chansons d’Enrico au son du violon « de son père » et qui nous régale en supplément cette fois ci d’un sublime exercice à la flûte
Bruno Bongarçon et Hafid Djemai, les deux fidèles guitaristes, qui savent si talentueusement répondre en écho à la guitare d’Enrico
Amar Mohali toujours aussi brillant aux percussions
Serge Haouzi à la batterie et Henri Daguerre à la basse, les plus fidèles parmi les fidèles

Suivant la petite voix de la mélodie, Enrico a alterné tout au long du spectacle ses nouvelles chansons qu’il s’est appliqué à apprendre et faire répéter au public et les anciens succès qui dès les premières notes égrenées transportaient la salle dans une liesse toute maciasienne. Il était formidable hier soir le public lyonnais et il n’a pas ménagé sa peine pour chanter et mettre l’ambiance qu’aime tant Enrico.Au son des youyous de joie, les femmes n’ont pas manqué de venir danser au pied de la scène comme il est de coutume dans chacun des concerts d’Enrico et la salle était debout devant Enrico pour entonner Le mendiant de l’amour, l’oriental et El porompompero.

Enrico, ce soir de février, ce public est venu te crier :

« Enrico, tu n’es pas seul au monde » 

Enrico Macias à son arrivée à la Bourse du travail – Lyon – 10 février 2011

Share Button

5 Comments on “Enrico Macias n’est pas seul au monde

  1. Merci Martine. Avant mon voyage j’ai lu ta nouvelle vite. Je suis tres curieuse, j’attends le concert a Rennes impatient. Mille bises a toi et a mardi!!!!

  2. Merci bcp ,Martine,
    merci pour ces belles paroles
    voila, le soleil peut briller même en hiver!
    Les photos sont super!

  3. Merci beaucoup Martine pour cet article formidable. Si Enrico à un talent inestimable pour le chant et la musique, toi tu as la facilité de nous décrire ce beau concert de façon remarquable.Bravo pour ton article!!!!Merci à Enrico pour toutes les émotions qu’il véhicule en nous!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.