Les clefs du cœur

Page1

Crédits photo : Hélène Pambrun

 

En toute objectivité, ce CD est magnifique.

Cet album, je l’ai attendu, comme jamais je n’en ai attendu un autre.

D’abord la sortie est reportée d’octobre à février pour la raison que l’on sait.
Puis je le commande à l’importation, il devait arriver avant le 12/02, raté ! et j’en passe.
Alors inutile de dire que le 19, j’étais sur des charbons ardents et dès 8 h du matin dans un magasin afin de me le procurer.
Aussitôt arrivée au bureau, je le lance et là, je tombe sous le charme de l’intégralité des chansons (ou presque).
C’est vrai que nous en avions déjà découvert 5 à l’Olympia et celles-ci reflètent assez bien le CD.
De la musique orientale sur des paroles de sagesse.
Des textes puissants sur des mélodies qui vous trottent dans la tête.
Petit bémol dans ce CD, il manque le 13ème titre.
Qu’à cela ne tienne, après une enquête approfondie, nous comprenons comment nous le procurer, et voilà c’est parti pour un 3ème achat.

Commençons par les chansons rythmées : « A la grâce de Dieu » et « Vivre, vivre ». J’adore ! Il n’y a pas d’autres mots.
Si je suis debout en les écoutant, je me mets à danser, leur musique est transcendante et leurs textes sont ceux d’une personne qui a compris ce qu’est l’essentiel dans la vie.
Dans cette même catégorie « Du soleil » met du baume au cœur.

Concernant les chansons à textes, je serais incapable de dire laquelle est ma préférée entre les 4 suivantes. D’abord « Comme vous » et « Vas vers toi-même » me touchent avec, de nouveau, des textes profonds.
Bien sûr, je suis bouleversée par le cri du cœur de « Chanter pour toi ». Et, mais comment pourrait-il en être autrement, je suis émue par « Pour ma belle ».

La chanson « La justice et ma mère » est tellement d’actualité qu’elle vous saisit. Bien qu’elle ne lui ressemble pas, « Ami » est sympathique à écouter. Puis nous avons : « Des pieds et des mains ». Le mot « perplexe » est celui qui résume le mieux ce que je ressens. La musique et le rythme sont parfaits, mais j’imagine que le texte est trop subtil car je ne l’ai pas encore bien capté.

L’Algérie est à l’honneur avec « Les clefs ». C’est un chef d’œuvre musical avec un texte qui me parle au plus profond de mes racines. Dans le même registre nous avons : « Venez ». L’une comme l’autre me renvoient à une chanson des frères Nacash « elle imagine ». J’ai cette nostalgie du pays perdu, mais je ne peux qu’imaginer…….

Le morceau de guitare nous rappelle qu’Enrico est avant tout un très grand guitariste qui, associé au merveilleux Bruno, nous offre là un bijou.

Donc voilà, comme vous l’aurez sans doute compris, je classe ce CD comme le meilleur depuis la « reconversion », ce qui n’enlève rien à la qualité des précédents.

Merci à Enrico, Jean-Claude et à tous les autres participants pour ce cadeau.

Muriel Meimoun

 

Un immense merci à Muriel. Je ne pouvais faire mieux qu’elle pour vous présenter ce nouvel album de notre chanteur préféré

Il ne nous reste plus qu’à le remettre sur la platine, nous installer confortablement dans un fauteuil et replonger dans le monde ensoleillé d’Enrico

 

Share Button

3 Comments on “Les clefs du cœur

  1. Beau résumé, bravo ! Superbe album effectivement, avec cependant deux bémols pour moi : 1er) « Des pieds et des mains » également ; L’ayant écouté plusieurs, rien à faire, je n’accroche pas du tout ! Le texte, ça va, mais moi c’est plutôt la mélodie et l’orchestration qui ne me plaisent pas, la mélodie ne me reste pas en mémoire, et l’orchestration trop moderne à mon goût ! Et l’autre bémol, « Pour ma belle », bien qu’elle soit adressée pour Suzy, pareil, c’est la mélodie qui ne m’emballe pas ; Toutes les autres chansons sont magnifiquement faites, mélodies et textes ; Et mon coup de coeur, bien sûr, « ALMA DEL SOL, que je connais maintenant par coeur à la guitare !

  2. C’est effectivement un beau commentaire pour un bel album. J’aime beaucoup les chansons de cet album, même si je le trouve un peu trop « down-tempo » au premier abord. Voici mes impressions sur chacune des chansons :
    – Les clefs : superbe. Dommage qu’Enrico n’ait pas voulu retirer Oranges amères de son spectacle pour lui laisser la place. Trop courte, j’aurais bien vu une reprise du refrain.
    – Ami : du Art Mengo pur jus. Jolie et poétique, un véritable oxymore : au contraire de ce qu’elle dit, elle est très difficile à apprendre. Mais pourquoi l’avoir choisie comme premier single ?
    – La justice et ma mère : ma préférée, une très grande chanson.
    – Du soleil : sympa, rappelle « Chanter ». Sur scène, comme la précédente, elle mériterait un demi-ton au-dessus.
    – Chanter pour toi : un peu faible au début, carrément géniale à la fin. Elle ferait un excellent rappel. On rêve qu’Enrico nous la chante droit dans les yeux (pour moi, c’est du vécu, c’était génial).
    – Des pieds et des mains : bof, aucun intérêt.
    – Va vers toi-même : très jolie, elle gagne à être connue.
    – A la grâce de Dieu : sympa, bonne alternative à « La vie populaire », paroles un peu dures à prononcer sur le refrain. Elle mériterait d’être enchaînée avec « J’appelle le soleil ».
    – Pour ma belle : magnifique surprise, assez moderne, très originale dans le répertoire d’Enrico. Bel hommage à Suzy, qui n’est pas larmoyant, elle ne peut être chantée qu’en souriant. J’aime bien le petit vibrato d’Enrico sur cette chanson, c’est un vrai crooner, voire un chanteur de blues qui s’ignore. Souvenez-vous de « You don’t know what love is » (Taratata 1995).
    – Alma del sol : je trouve cet instrumental beaucoup moins intéressant que ceux de la BO du « Chat du Rabbin » ou les compositions originales des années 1966 (Prélude), 1973 (extrait du Top, sans titre) et 1975 (Suite espagnole). De plus, j’ai l’impression que la deuxième moitié n’est pas rejouée mais copiée-collée, je n’ai ressenti aucune variation. Et je l’aurais plutôt vue au milieu de l’album. Mais elle pourrait faire une introduction intéressante à « Pour toutes ces raisons je t’aime », jouée pour l’occasion avec la même rythmique.
    – Venez : jolie, mais je n’aime pas le pont.
    – Vivre vivre : même commentaire que pour « A la grâce de Dieu », bonne alternative à « Quand les femmes dansent ».

    Ca fait du bien d’entendre des nouvelles chansons originales d’Enrico. J’espère vivement que cet album aura rapidement une suite.

  3. Je n’ai que des félicitations à faire pour ce nouvel album que notre cher Enrico nous offre avec toute la générosité qu’on lui connait.
    C’est un bijou précieux qui a une valeur inestimable pour moi. Je l’écoute à tous les jours afin qu’il entre bien dans ma tête et dans mon cœur. Il y a tellement d’années qu’il chante et nous enchante avec sa voix si chaleureuse qu’on ne peut plus s’en passer!!!
    Ce qui démarque ce nouvel album pour moi, c’est la douceur du timbre de sa voix. Les textes sont profonds. Il se livre à nous en toute simplicité avec les sentiments qu’on lui connait. Toutes ses chansons sont magnifiques particulièrement « Les clefs », « Du soleil », « Chanter pour toi », « Comme vous », « Va vers toi-même », « À la grâce de Dieu », »Pour ma belle », chanson qui me touche beaucoup ainsi que « Alma Del Sol » une musique sublime qui me donne des frissons. Finalement, je les aime toutes. J’adore aussi « Vivre vivre » qui malheureusement ne fait pas partie de cet album fabuleux. Les mélodies, les textes, la voix magnifique d’Enrico ainsi que la musique, tout me fascine sur cet album. C’est une réussite totale!!!
    Mille mercis à Enrico ainsi qu’à toute l’équipe de production qui y ont participé, spécialement à Jean-Claude. C’est du « PLEIN BONHEUR » pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.